Blog

Atelier bilan du plaidoyer national VIH & handicap 03 Jan

Atelier bilan du plaidoyer national VIH & handicap

Six (6) mois après le lancement du plan national de plaidoyer de la plateforme VIH & handicap, le REGIPIV-BF et les autres acteurs de sa mise se sont réunis en atelier du 18 au 19 décembre 2018 pour dresser un bilan à mi-parcours de ce référentiel de plaidoyer.

Il s’est tenu à Ouagadougou du 18 au 19 décembre 2018, un atelier bilan du plaidoyer national VIH & handicap. L’objectif de cette rencontre était d’apprécier les performances enregistrées dans la mise en œuvre du plan de plaidoyer national VIH et handicap d’en tirer les leçons en tenant compte de l’évolution actuelle du contexte. L’atelier a rassemblé tous les acteurs impliqués dans la mise de la plateforme nationale VIH & handicap dont le REGIPIV-BF. En termes d’acquis,  l’on retient que plusieurs actions de plaidoyer ont été réalisées. Un des acquis mémorables  de ces actions est la prise en compte des personnes handicapées dans la version révisée du cadre stratégique national de lutte contre le VIH/Sida comme une cible prioritaire. Cet état de fait a permis de définir des actions de communication adaptées aux besoins spécifiques des personnes handicapées en matière de lutte contre le VIH& Handicap au Burkina Faso. En rappel, une étude réalisée par le bureau pays de l’ONG Humanité & Inclusion (HI)  en 2017 a mis en évidence la grande vulnérabilité des personnes handicapées au VIH/Sida.

La démarche participative adoptée par l’ONG HI dans la mise œuvre du plan de plaidoyer a été saluée par l’ensemble des acteurs présents à l’atelier. Pour M. Auguste Namono, représentant du ministère de l’Economie des Finances et Développement, la pertinence du plan de plaidoyer va au-delà de la question du VIH& handicap pour prendre clairement en compte  la problématique de la place des personnes handicapées dans l’atteinte des objectifs du Plan national de développement économique et social (PNDES).

Au regard des insuffisances observées au cours de cette première année de mise en œuvre du plan de plaidoyer, des recommandations ont été formulées en vue d’améliorer les acquis de 2019. L’on devra par exemple travailler à impliquer davantage les leaders communautaires et les médias dans les actions de plaidoyer pour non seulement corriger la perception que l’on a des  personnes handicapées mais surtout renforcer la visibilité des actions de plaidoyer de la plateforme « VIH& handicap ».

Issa OUEDRAOGO

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *